france-palmier home page généralités botaniques sur les palmiers la culture des palmiers à l'extérieur en France les meilleurs palmiers pour l'intérieur les services france-palmier.com contactez nous pour toute information...

11 genres de Palmiers résistant au froid
Brahea
Butia
Chamaerops
Jubaea
Nannorrhops
Phoenix
Rhapidophyllum
Sabal
Trachycarpus
Trithrinax
Washingtonia

Les 24 espèces les plus résistantes au froid

Brahea armata
Brahea edulis
Butia capitata

Butia eriospatha
Butia yatay
Chamaerops humilis
Jubaea chilensis

Nannorrhops ritchieana

Phoenix canariensis
Phoenix dactylifera

Phoenix theophrastii

Rhapidophyllum hystrix
Sabal bermudana
Sabal palmetto
Sabal minor

Trachycarpus fortunei

Trachycarpus latisectus

Trachycarpus martianus
Trachycarpus nanus
Trachycarpus takil
Trachycarpus wagnerianus

Trithrinax campestris
Washingtonia filifera
Washingtonia robusta


Photos de Palmiers
PALMIERS RUSTIQUES - Très Bonne résistance au froid

Brahea
Chamaedorea
Chamaerops

Nannorrhops

Phoenix

Sabal

Butia

Jubaea
Livistona

Autres

Trachycarpus autres

Trachycarpus Fortunei

Trithrinax

Washingtonia


Photos de Palmiers | 2007
PALMIERS TROPICAUX

Palmiers Tropicaux (Thailand)

palmiers tropicaux


Collectors

Gravures botanique Peintures et dessins

gravures botaniques palmiers


Palmiers pour le bord de mer

Butia archeri
Butia capitata
Butia eriospatha

Butia yatay
Chamaerops humilis

Jubaea chilensis
Phoenix canariensis
Phoenix dactylifera
Phoenix sylvestris
Phoenix theophrastii
Sabal bermudana
Sabal etonia
Sabal mexicana
Sabal minor
Sabal palmetto
Washingtonia filifera
Washingtonia robusta


Palmiers pour le plein soleil

Acoelorraphe wrightii
Brahea armata
Brahea brandegeei
Brahea dulcis
Brahea edulis
Butia archeri
Butia capitata
Butia eriospatha
Butia yatay
Chamaerops humilis
Jubaea chilensis
Livistona decipiens
Nannorrhops ritchieana
Phoenix canariensis
Phoenix dactylifera
Phoenix reclinata
Phoenix sylvestris
Phoenix theophrastii
Sabal bermudana
Sabal etonia
Sabal mexicana
Sabal minor
Sabal palmetto
Serenoa repens
Trachycarpus nanus
Trithrinax brasiliensis
Trithrinax campestris
Washingtonia filifera
Washingtonia robusta

Washingtonia robusta

Du latin "robustus", résistant

syn. Washingtonia sonorae, Washingtonia thurstonii, Washingtonia vuylstekeana...

Noms communs : Palmier du Mexique, Palmier de Washington, " Skyduster ", chiffon à poussière du ciel, en référence à sa grande taille

Le Washingtonia robusta est souvent confondu avec l’autre espèce du genre, le Washingtonia filifera. Il s’en distingue par un tronc plus fin et gracile, une couronne de feuilles moins dense et la présence de dents crochues proéminentes sur les bords du pétiole.

Il est légèrement moins résistant au froid que Washingtonia filifera, mais de croissance encore plus rapide.

Habitat : Nord-ouest du Mexique (Baja California, Sonora) dans les canyons et les gorges, en zones désertiques où l’eau n’est jamais très loin sous la surface, également répandu près de l’océan. On rencontre une population naturelle des deux espèces de Washingtonia (W.filifera et W.robusta) en compagnie de Brahea armata dans un site près de Catavina Arroyo, Baja California (Cornett, 1987a).

Résistance au froid : -8°C

Utilité : Les feuilles servaient pour le tissage et la construction de toit de chaume. Les fruits été consommés après cuisson.

En tant que plante ornementale, le Washingtonia robusta est, avec son cousin le Washingtonia filifera et le Phoenix canariensis, le palmier le plus couramment cultivé des Tropiques aux pays tempérés.

Stipe : massif, solitaire, jusqu’à 22 mètres de hauteur et 80cm de diamètre, crevassé et de couleur marron. Le stipe du Washingtonia robusta est plus élancé et plus fin que celui du Washingtonia filifera,un moyen de les différencier. Les palmes desséchées restent longtemps accrochées au stipe, formant un " jupon ", typique du genre Washingtonia.

Couronne : Environ 25 feuilles palmées, presque rondes, très grandes, avec plus de 60 segments de couleur vert brillant. Les fils blancs typiques du genre sont moins nombreux sur les palmes de Washingtonia robusta. Le pétiole, de 1,50m de longueur, est rouge-marron à la base, vert à l’extrémité, bordé de fortes dents oranges plus nombreuses et plus dangereuses que celles du Washingtonia filifera.

Floraison : Les Washingtonia sont hermaphrodites et un seul exemplaire peut produire des graines viables. Les inflorescences émergent tous les ans entre les feuilles (interfoliaire). Elles sont longues (jusqu’à 4 mètres), arquées et dépassent de plus d’un mètre la couronne de palmes. Les fleurs très nombreuses, de couleur chair, donnent naissance à des milliers de petits fruits ronds, de couleur noir brillant, de la taille de petits pois, contenant chacun une graine lisse et brillante de couleur marron foncé.

Multiplication : Les graines fraîches peuvent germer rapidement, parfois quelques semaines après le semis, le plus souvent 1 à 3 mois plus tard. Les jeunes plantes se développent assez lentement les trois premières années puis la croissance s’accélère grandement. Les Washingtonia atteignent vite (moins de 6 ans) des proportions considérables.

 

 

Jeune Washingtonia robusta à Dax, France

Jeune Washingtonia robusta à Bayonne, France

Habitat du Washingtonia robusta

Groupe de Washingtonia robusta dans leur habitat naturel.
Photo : M.Gibbons et T.Spanner

Les bases des anciens pétioles restent accrochées sur le stipe de cette plante âgée au jardin botanique de Bordeaux

Les bases des anciens pétioles restent accrochées sur le stipe de cette plante âgée au jardin botanique de Bordeaux

Dessous d'une palme de Washingtonia robusta

Dessous d'une palme de Washingtonia robusta

Alignement de specimens déjà grands dans l'avenue qui mène à la mythique Gare de Narbonne, France

Alignement de specimens déjà grands dans l'avenue qui mène à la Gare de Perpignan, France


Accueil - Botanique - Palmiers d'extérieur - Palmiers d'intérieur - Services - Contact France-Palmier.com
© France-Palmier.com - 2001-2008 Jardin Japonais .org


 

Palmier Google+

Palmier